Photo Yannick Patelli

UN DEVOIR DE MÉMOIRE : HONORER LE SOUVENIR DE JEAN GARON

L’acte d’attribuer le nom d’un personnage public à une infrastructure majeure qu’il s’agisse d’un édifice, d’une route ou d’une place, est un acte de mémoire précieux à user avec prudence et parcimonie.

Pourtant, il est étonnant que, plus de six ans après son décès, rien dans l’espace public ne commémore le nom de Jean Garon, ni sur le territoire de la ville de Lévis dont il fut le représentant à différents titres pendant près de trente ans, ni à l’échelle nationale en tant que ministre marquant de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Il y a là, selon nous, un devoir de mémoire qui n’est pas assumé car les raisons de rappeler, par un tel geste, le souvenir de Jean Garon sont multiples :

Dès les années 50 et 60, il a été un joueur majeur du  regroupement des forces nationalistes au sein du RIN puis comme membre fondateur du Parti Québécois, aux côtés de René Lévesque;

De 1976 à 1985, il aura été le ministre de l’Agriculture le plus marquant de l’histoire moderne du Québec avec des réalisations aussi fondamentales que la Loi de protection du territoire agricole et l’atteinte d’un niveau d’autosuffisance alimentaire inégalé depuis.

L’actuelle pandémie a d’ailleurs mis en évidence le caractère visionnaire de cette politique articulée autour de la protection et de l’utilisation rationnelle du territoire agricole;

Comme ministre de l’Éducation de 1994 à 1996, il a lancé les États généraux de l’éducation et défendu avec force les dernières écoles de village de même que l’accès aux études supérieures menacé par la hausse des coûts de scolarité;

Comme député de Lévis, de 1976 à 1998, au-delà d’une multitude de réalisations qui seraient toutes dignes de mention, il aura contribué à l’avènement de Chaudière-Appalaches comme région autonome et à celle de la ville de Lévis comme partenaire à part égale plutôt que simple banlieue de Québec;

Comme premier maire de la nouvelle ville de Lévis, il a su créer un juste équilibre entre une nécessaire centralisation et le respect de l’identité des anciennes villes, équilibre à la base de la prospérité  actuelle de Lévis.

On peut affirmer que Jean Garon, tout au long de sa vie politique, a fait preuve de courage moral en tenant tête aux puissants dans l’intérêt des gens ordinaires… les plus âgés s’en souviennent…  En cela, il constitue un exemple pour les nouvelles générations à la recherche d’un tel modèle.

Enfin, l’homme a été un  communicateur remarquable qui a laissé une empreinte certaine dans la mémoire des québécois et des québécoises, au-delà de toute partisanerie, aux côtés d’autres grands ministres de son temps aujourd’hui décédés que furent Jacques Parizeau, Bernard Landry, Camille Laurin  et Lise Payette, pour ne nommer que ceux-là.

Le  boulevard Jean-Garon

Nous ne pouvons que souscrire à la proposition de la famille et des amis de M. Garon de donner son nom à la portion lévisienne de la Route du Président Kennedy, à l’instar de ce qu’ont fait d’autres villes tout au long de la Chaudière (Boul. Vachon, à Ste-Marie, Boul. Renault, à Beauceville et Boul. Lacroix à St-Georges).

L’élargissement à quatre voies de ce lien majeur entre la ville de Lévis et le sud de Chaudière-Appalaches a été une réalisation majeure de Jean Garon qui y a mis tout l’acharnement et le poids politique qu’on lui connaît. 

Sur le plan technique, ce changement de nom qui relève uniquement de la ville de Lévis, répond à toutes les exigences en matière de toponymie et ne pose pas un défi majeur aux entreprises concernées grâce à la prépondérance des moyens électroniques d’identification.

Les artères de cette importance sont rares et leur désignation est un précieux outil de mémoire collective.  L’essentiel est que, collectivement, nous ayons la sagesse d’utiliser l’acte de nommer ces grands axes pour dire qui nous sommes en nous rappelant les hommes et femmes qui ont façonné notre histoire.

Lettre ouverte
Personnalités reconnues ou engagées à Lévis
 NomPrénomCommentaires
1AlarieHélèneAgronome, 1ère femme commissaire à la CPTAQ
Députée de la circonscription fédérale de Louis-Hébert, 1997-2000
2BarilJacquesAgriculteur
Député de la circonscription d’Athabasca ,1976-1985 et 1989-2003
Ministre délégué aux Transports et à la politique maritime, 1998-2003
3BernardLouisAdministrateur
Chef de cabinet de René Lévesque, 1976-1978
Secrétaire-général du conseil exécutif du Gouvernement du Québec, 1978-1985 et 1994-1995
4BertrandGuyAvocat
5BretonYvanProfesseur retraité, anthropologie des pêches, Université Laval, Lévis
6CadrinDenisAbbé
Curé de la paroisse Notre-Dame de la Victoire, Lévis, 2000-2012
7ChaloultMichelAmi de Jean Garon
8CoutureVincentHistorien
Consultant en histoire, Lévis
9DebaillleulGuyProfesseur associé, Département d’économie agroalimentaire, Université Laval
Co-président de l’Institut Jean-Garon
10DubéAntoineDéputé de la circonscription fédérale de Lévis, 1994-2003
Président de la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches
11DubéCyrilCandidat de l’Union nationale dans la circonscription de Lévis, 1976
12FortinPierreProfesseur émérite, sciences économiques, UQAM,  né à Lévis
13GaulinAndréProfesseur de français à l’université Laval, 1970-1992
Député de la circonscription de Taschereau, 1994-1998
14HamelAndréConseiller municipal à la ville de Lévis,  1984-2009
15Joli-CoeurAndréAvocat
16LacasseChristianProducteur laitier à Saint-Vallier-de-Bellechasse
Président de l’Union des Producteurs agricoles du Québec, 2007-2011
Admis en 2015 au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec
17LégaréCaroleChanteuse-interprète, Lévis
18LemaireAlainMaire de Charny, 1998-2001
Conseiller municipal à la ville de Lévis, 2001-2009
Membres du comité exécutif et responsable des finances, ville de Lévis, 2001-2005
19LessardJean-MarcÉconomiste au gouvernement du Québec, 1980-2010
Maire de la ville de Lauzon, 1974-1982 et de 1986-1990
20LessardMichelHistorien de l’art et scénariste
Professeur titulaire, Département d’histoire de l’art Université du Québec à Montréal, 1970-2000
21LessardLaurentNotaire
Maire de Thetford Mines, 1999-2003
Député de Frontenac à l’Assemblée nationale, 2003-2018
Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, 2017-2018
Ministre des Transports du Québec, 2016-2017
Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, 2014-2016
Ministre des Affaires municipales et des Régions du Québec, 2009-2012
Ministre du Travail du Québec, 2005-2007
22LevesqueBenoîtProfesseur émérite, département de sociologie, UQAM
23L’HébreuxMichelPrésident fondateur de la Société d’histoire de St-Romuald
Directeur d’école, 1972-2002
Auteur de plusieurs livres et de conférences sur l’histoire du pont de Québec
24LordMarie-JoséeCantatrice
Haïtienne d’origine et Lévisienne d’adoption
25McKenzie RobertJournaliste
Correspondant parlementaire à l’assemblée nationale pour le Toronto Star, 1964-2002
26MorrissetJeanProfesseur retraité, géographie, UQAM, né à Saint-Michel-de-Bellechasse
27MulcairThomasAvocat
Député d’Outremont à la Chambre des communes, 2007-2018
Chef du NPD, 2012-2017
Chef de l’opposition officielle à la Chambre des communes, 2012-2015
Député de Chomedey à l’Assemblée nationale du Québec, 1994-2007
Ministre de l’Environnement du Québec, 2003-2006
28PéladeauPierre-KarlHomme d’affaires
29PicotteYvonPrésident, Action Démocratique du Québec, 2004-2006
Député de Maskinongé, 1973-1994
Ministre des Loisirs, de la Chasse et de la Pêche du Québec, 1985-1989
Ministre du Tourisme du Québec, 1985-1987
Ministre délégué aux Pêcheries du Québec, 1987-1989
Ministre des Affaires municipales du Québec, 1989-1990
Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, 1992-1994
Ministre délégué aux Affaires régionales du Québec, 1992-1994
30RiouxMathiasEnseignant
Animateur et journaliste, 1965-1994
Député de la circonscription de Matane, 1994-2003
Ministre du Travail et ministre responsable des aînés, 1996-1998
31RochaGermanoAuteur, compositeur, interprète d’origine portugaise
Propriétaire du restaurant « Le Portugais », 1983-2001
32Saint-MarieChloéChanteuse et actrice
33SénéchalPierre-PaulConseiller politique
Président du GIRAM, 2012-
Conseiller municipal, municipalité de Beaumont, 2005-2013
34St-PierreMichelCo-président de l’Institut Jean-Garon
Sous-ministre du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, 2004-2008
35VaugeoisDenisHistorien et éditeur
Député de la circonscription de Trois-Rivières, 1976-1985
Ministre des Affaires culturelles, 1978-1981

4 commentaires

    • Il est important de commémorer le souvenir de l’œuvre de Jean Garon, particulièrement en sa qualité de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries de de l’Alimentation. Une section de route ne me semble pas adéquat, compte-tenu de la contribution exceptionnelle de monsieur Garon au secteur de l’Agriculture au Québec. Je soumets, bien humblement ma suggestion: «Que les instituts de recherche, de développement et de formation tels que l’IRDA et l’ITA à titre d’exemple porte désormais le nom de: Institut-Jean-Garon pour l’Agroenvironnement (cas de l’IRDA) et de Institut-Jean-Garon pour la formation en agriculture (cas de l’ITA)»
      Gilles Desaulniers ex-Directeur général de l’IRDA et ex-Sous-ministre associé au ministère des Ressources naturelles du Québec, ex-DG du Biodôme de Montréal et ex-DGR de Parcs Canada pour la Région du Québec.

      J'aime

Répondre à Jean-Guy Paré Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s