Partie IV – Témoignages collectifs

Témoignage de 40 choristes du CÉGEP de Lévis-Lauzon en appui au projet de Boulevard Jean Garon

Lévis, le 3 mars 2020

Nous, membres du Chœur du Cegep de Lévis-Lauzon, souhaitons par la présente signaler notre appui au projet de changement de nom de la Route du Président-Kennedy pour celui de Boulevard Jean-Garon.

Ce changement de nom pour sa portion lévisienne, permettra de rendre un hommage à ce grand homme politique et d’honorer sa mémoire par la visibilité récurrente qu’il apportera.  De plus, l’appellation « Boulevard » est à la hauteur de l’homme.

À la tête de ministères provinciaux, celui de l’Agriculture et celui de l’Éducation pendant plusieurs années, puis comme maire de la ville de Lévis, il a indéniablement façonné, par sa loi de protection du territoire agricole notamment, une partie de l’histoire du Québec et plus localement l’histoire de la ville de Lévis.  En ce sens, la population lui est redevable pour l’essor vers la modernité qu’il a insufflé et pour les avancements qu’il a imprimés pour aboutir à la prospérité actuelle de notre ville. L’heure des remerciements est sans aucun doute venue !!!

Carole Légaré, cheffe du Chœur

Pauline Bordeleau, Francine Bélanger, Louise Boucher, Colette Cameron, Hélène Côté-Cardinal, Guy Catellier, Jacinthe Couture, Jean-Simon Couture, Chantale Cyr, Claude Dubé, Carole Fiset, Suzanne Forgues, Samuel Fortier, Jeannine Gagnon, Nicole Gagnon, Liz Gamache, Françoise Henrichon, Réjeanne Gosselin, Nicole Grégoire, Hélène Lafresnaye, Claudine Lajoie, Yannick Le Toullec, Georgette Lebel, Lise Leclerc, Yvon Mérette, Jacinthe Nadeau, Nicole Perreault, Micheline Poulin, Jean-Pierre Leclerc, Jocelyne Marceau, Hélène Massé, Françoise Noël, Martine Ouellet, Lise Pelletier, Pierre Pelletier, Anna Spirina, Carole Roy, Fernand Simard, Benoît Turcotte.

Témoignage des membres du CA du GIRAM en appui au projet de Boulevard Jean-Garon

Lévis, le 20 février 2020

COMMUNIQUÉ

Projet de commémoration de Jean Garon

Le conseil d’administration du GIRAM réuni à Lévis, le 18 février 2020, a appuyé de façon unanime le projet mené par la famille Garon, de même que par plusieurs personnalités et organismes visant à honorer le souvenir de Jean Garon.

Il a été proposé :

1/  Qu’une lettre d’appui au projet de commémoration de Jean Garon soit signée par la Secrétaire au nom du GIRAM.

2/ Qu’une copie de la résolution soit adressée au conseil municipal de Lévis.

3/ Qu’un communiqué soit adressé à la presse

Avec sa Loi sur la protection du territoire agricole, le ministre de l’Agriculture, Jean Garon, a profondément modifié la gestion du territoire habité du Québec. Plus que toute autre, cette loi a freiné l’étalement urbain et a fait des espaces agricoles une source de prospérité collective.

Mais un cadre de gestion territorial ne pouvait suffire, il fallait des politiques, il fallait moderniser le monde agricole et alimentaire québécois, lui insuffler un souffle, lui procurer un élan de modernisme. Jean Garon fut le maître de cette révolution.

De plus, à titre de député du comté Lévis durant plus de 25 ans, Jean Garon a contribué à mener à bien plusieurs projets en concertation avec les villes de Lauzon, Lévis et Saint-David-de-l’Auberivière. Soulignons également qu’il a été le premier maire de la grande Ville de Lévis, à la suite des fusions municipales de 2001 sur la Rive-Sud.

Pour le GIRAM, il s’avère primordial que la ville de Lévis souligne la contribution de cet homme au milieu lévisien durant son implication politique étalée sur quatre décennies. Il a joué un rôle de premier plan dans l’aménagement et l’acquisition de plusieurs parcs de Lévis et de sa région : parc des Chutes-de-la-Chaudière, parc des Etchemins, parc Les Écarts et surtout parc régional Pointe-De de la Martinière. 

La toponymie locale constitue un précieux moyen pour commémorer ce personnage très apprécié, ainsi que ses actions passées. À ce titre, renommer le boulevard Kennedy conviendrait d’autant plus qu’il a toujours eu son bureau de comté au carrefour de cet axe important avec le boulevard de la Rive-Sud (aujourd’hui, Guillaume-Couture). 

Conséquemment, le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) appuie sans réserve les démarches entreprises par la famille auprès de la Ville de Lévis de nommer, boulevard Jean Garon, la partie urbaine du boulevard Kennedy à Lévis.

France Rémillard

Secrétaire

GIRAM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s